Reaching Beyond 🎬

Découvrez notre projet à travers…*

*Voir sur Kickstartersoutenir le projet

  • la vidéo de présentation,
  • le synopsis
  • la description du projet des premières heures à la post production
  • Comment nous voulons intégrer des jeunes aux côtés d’une équipe professionnelle
  • pourquoi nous avons besoin de cet argent
  • qui nous sommes

Synopsis de Reaching Beyond

L'enclave
L’Enclave

Marie et Karl vivent sous une dictature. La ville où ils habitent et ses environs sont une zone sécurisée, entourés de hauts murs et de fils barbelés. Des gardes s’assurent du respect des règles imposées par le gouvernement. Ils ont carte blanche pour mener à bien leur mission. Suspicion, peur, pauvreté et violence sont le quotidien des habitants de l’Enclave. Tout au long de l’histoire, Marie et Karl cherchent un plan pour s’échapper. Karl est convaincu qu’il faut passer par la rivière ou les égouts, et ce faisant, tout risquer pour leur liberté. Marie s’appuie donc beaucoup sur Karl mais elle est réticente. Elle est paralysée une peur venue de son passé. Pourra-t-elle surmonter les obstacles qui se dressent devant elle ?

Ecriture

Don't Go Out Freedom
Don’t Go Out: Freedom

C’est lors d’un voyage à Berlin en 2019 que l’histoire de Marie est née dans l’esprit de Dominique Casoni. L’idée d’un personnage qui parle à un être issu de son imagination et tire sa force d’un être cher disparu a été le point de départ de Reaching Beyond. L’histoire, qui s’appelait alors simplement « Marie and Karl”, s’est développée au fil des mois, avec l’influence des événements politiques, sociaux et économiques contemporains. Tandis que l’ancien président américain, Donald Trump, s’ingéniait à faire construire un mur entre les États Unis et le Mexique, l’Allemagne commémorait la chute du mur de Berlin. Ces événements étaient des révélateurs de la fragilité du monde qui nous entoure. Les choses peuvent changer ou se renverser très rapidement. C’est un thème universel dans lequel notre l’histoire s’inscrit parfaitement. Dominique Casoni et Alessandro Visentin ont développé ensemble les personnages de ce monde et leur ont donné leur voix. La structure, l’intrigue et les images ont été finalisés. Le scénario a gagné en cohérence. C’était l’étape la plus importante de ce début de projet. Une fois le script achevé, il a été soumis à un petit comité de lecture. Le retour a été extraordinairement enthousiaste et décision fut prise de produire le film. 

De la pré-production à la production

Street
Une rue dans l’Enclave

Maintenant que nous étions une équipe avec un script, nous pouvions passer à la deuxième phase : la présentation du projet. L’objectif est maintenant de trouver des personnes qui peuvent nous soutenir soit financièrement, soit en apportant une aide qui permettra la réalisation du film.

En gagnant Philippe Margeotte à notre cause, nous avons fait un pas important. C’est le président de J’Aime le cinéma, une association loi de 1901 qui sera l’intermédiaire entre l’équipe en charge du film et ses partenaires. À ce stade, nous construisons un partenariat avec le lycée Alfred Mézières de Longwy et l’université de Lorraine avec l’IUT Poincaré qui pourra à la fois nous soutenir financièrement et nous donner l’occasion d’impliquer ses étudiants en gestion administrative dans le projet Avec leur aide, la prochaine étape est de réunir les fonds nécessaires à la production du film. Cela peut passer par les réseaux sociaux, la recherche de fonds en ligne, la promotion et l’organisation d’événements spéciaux. Comme c’est un projet international, Reaching Beyond présente de nombreux avantages. C’est pourquoi nous sommes optimistes quant à l’attrait qu’il présentera pour des partenaires financiers.

Une fois que nous aurons suffisamment de fonds, nous réunirons une équipe de tournage. Nous procéderons aussi au repérage des lieux de tournage. Nous auditionnerons des acteurs, artistes et techniciens professionnels en provenance de pays différents et qui maîtriseront tous l’anglais. Venant de France, d’Allemagne, d’Autriche et du Royaume-Uni, ils constitueront une équipe professionnelle qui tournera le film en onze jours.

Un making-of sera filmé en parallèle par les étudiants. Le montage et la post production comprendront CGI (images conçues par ordinateur) ou technique de matte painting et intégration de la musique composée pour le film. Une fois que le film sera terminé, nous postulerons pour participer à des festivals de courts-métrages partout dans le monde. Le film sera en anglais avec des sous-titres en allemand et en français. La promotion passera par les réseaux sociaux et nous avons l’intention d’organiser des projections spéciales où le public pourra rencontrer les membres de l’équipe de tournage et les acteurs. 

Impliquer des adolescents et jeunes adultes

Bien que l’équipe de tournage et les acteurs soient des professionnels, nous avons décidé que nous impliquerons des jeunes qui souhaitent découvrir le cinéma. En effet, Dominique Casoni, Philippe Margeotte et Alessandro Visentin croient en l’efficacité d’une approche pratique et concrète en matière d’éducation.

Il est aussi prévu d’impliquer, de manière très encadrée, des étudiants en gestion. Ils assisteront au niveau de la présentation du projet, pour trouver des fonds pour l’organisation du tournage et pourront travailler à la distribution du film quand il sera prêt. Ils pourront aussi créer et alimenter des campagnes sur les réseaux sociaux.

Des étudiants de lycée qui s’intéressent au cinéma bénéficieront d’une occasion unique de voir un vrai plateau et seront invités à tourner un making-of du film. Les adolescents pourront aussi améliorer leur compétences langagières. Sur le plateau, ils pourront communiquer avec des locuteurs natifs : les professionnels seront britanniques, allemands et français. Une fois que le film sera terminé, nous pourrons le montrer dans les cinémas pour tous publics ainsi que dans des écoles qui pourront organiser des discussions et des échanges autour du court-métrage.

Pourquoi nous avons besoin de cet argent

La somme que nous espérons obtenir grâce à cette campagne de crowdfunding ne représente qu’un dixième de ce qui est nécessaire pour tourney le film. Elle est d’autant plus importunate qu’elle nous permettra de faire des repérages et d’embaucher une équipe. La confiance que vous mettrez dans notre projet donnera l’impulsion qui nous permettra d’atteindre nos objectifs. 

Qui nous sommes

 
The first members of the team: Alessandro, Dominique, Philippe, Gilles and Sarah
The first members of the team: Alessandro, Dominique, Philippe, Gilles and Sarah
 

Alessandro Visentin, artiste allemand, réalisera Reaching Beyond. Il a aussi co-écrit le script et jouera le rôle de Karl. C’est un artiste polyvalent et polyglotte. Il a travaillé en tant qu’acteur, metteur en scène et réalisateur sur un nombre conséquent de productions nationales et internationales de théâtre, film et télévision. Son travail est reconnu par ses collègues et par les criques grâce à sa capacité extraordinaire à rassembler les talents et à donner vie aux histoires. Ils comprend les situations, a des compétences organisationnelles exceptionnelles et sa personnalité exigeante et emphatique lui permet de faire émerger le meilleur d’un casting et d’une équipe de production.

Dominique Casoni elle est française. Elle a mis l’idée originale sur la table. Elle est la co-autrice et la co-productrice du projet. Elle pense que les arts sont un moyen fantastique de toucher les gens grâce aux émotions et à la réflexion qu’ils suscitent. Elle travaille depuis des années avec des artistes internationaux et sait ce que leurs talents respectifs peut apporter à des étudiants et jeunes gens français. Pour elle, Reaching Beyond est une manière de faire se rencontrer des artistes internationaux et de créer une oeuvre fascinante qui pourra ensuite être utilisée pour réfléchir sur la société et sur les individus.

Philippe Margeotte est le président de J’aime le cinéma depuis dix ans. C’est une association loi de 1901 qui a pour mission de proposer aux différents publics une éducation à l‘image à travers des actions diverses. Située à Longwy, l’association organise soirées débats, stages de réalisation de courts-métrages. Elle accompagne aussi de jeunes réalisateurs en leur offrant un soutien technique et financier et un espace de diffusion. Plusieurs de ces films ont reçu des récompenses lors du Festival Réel en vue de Thionville et du Festival transfrontalier CréaJeunes. Enseignant à l’Université Lorraine en éducation à l’image, Philippe Margeotte intervient dans les dispositifs Ecole et Cinéma, Collège au cinéma et Passeurs d’images du Grand Est : Table Mashup, analyse de films …

Gilles Graziano est chef-décorateur et créateur d’effets spéciaux. Il est diplômé des Beaux-Arts, en Belgique. Il a travaillé sur des films comme Dunkerque, Sans arme ni haine ni violence, Polisse or Sill Water. Gilles est un artiste aux talents multiples qui a commencé par la bande dessinée avant de créer sa propre start-up, spécialisée dans le trompe-l’oeil. Plus tard il a bifurqué et a commencé à travailler pour le cinéma. Il travaille maintenant sur des grosses productions de la conception à la post production en tant qu’artiste 3D, de matte painting, décorateur, etc.

Sarah Lidstone est l’actrice Britannique qui va jouer le rôle de Marie. Elle est issue de la prestigieuse école East 15 acting School, à Londres. Sa manière d’explorer les personnages qu’elle interprète pour se les approprier et rendre au mieux leurs émotions est reconnue. Elle est réputée pour la le développement et la recherche minutieuse qu’elle fait autour de ses personnages, ce qui lui a donné l’occasion d’interpréter une gamme variée de rôles. Elle est maître de son art et le rôle principal de Reaching Beyond ne pouvait pas tomber en de meilleures mains. Sarah est très enthousiaste à l’idée de rejoindre l’équipe. 

Risques et défis

Le plus grand risque est de ne pas réunir la somme minimum pour démarrer le tournage du court-métrage. Ces 9000€ ne représentent qu’un dixième du coût total du projet global. Ils sont extrêmement importants car ce sera un tremplin vers d’autres financements.
Ce projet relève plusieurs défis :
• il fait appel à des équipes internationales. Toutes les parties prenantes, venant de France, d’Autriche, du Royaume-Uni ont à cœur de finaliser le projet ; des partenaires institutionnels sont déjà prêts à nous apporter des appuis techniques, humains et logistiques.
• il va permettre à des jeunes de rencontrer l’équipe de tournage et de bénéficier du tournage à travers plusieurs expériences : assister au tournage, apprendre à maîtriser des techniques, faire partie de l’équipe de gestion du projet, être plongé dans contexte inter-culturel qui permettra d’échanger de manière authentique en langue étrangère.

Soutenir le projet